Pages

samedi 21 décembre 2013

L'église

Église de Savigné - vue actuelle


Église de Savigné - Extrait de l'Indicateur
archéologique de l'arrondissement de Civrai
Savigné était autrefois le chef lieu d'un archiprêtré qui fut réuni plus tard à celui de Gençay : Archipresbyteri de Savigniaco et de Gientiaco. Autrefois les archiprêtres de Savigné et de Gençay qui dans l'origine étaient probablement séparés, furent réunis en la personne du curé de Savigné. Dans la suite les évêques de Poitiers ont supprimé l'archiprêtré de Savigné, pour ne laisser que ce titre à celui de Gençay toujours subsistant et attaché au curé de Savigné, de façon que l'on dit aujourd'hui le curé de Savigné, archiprêtre de Gençay. Par cet arrangement le curé de Gençay n'a aucun titre d'archiprêtre.

Savigné est un bourg très inférieur à celui de Gençay. C'est sans doute la raison pour laquelle on a supprimé l'archiprêtré de Savigné. Ce Savigné est à cinq quarts de lieue de Charroux et à une demi-lieue de Civray. De même le curé de Pressac dans le diocèse de Poitiers, à une lieue d'Availles, porte le nom d'archiprêtre de Pressac, quoi qu'il ne soit effectivement qu'archiprêtre d'Ambernac.







Église de Savigné
vue actuelle
L'église fut fondée sous le vocable de Saint-Hilaire, patron du Poitou. La description qu'en fait Brouillet, en 1865, est la suivante :


"Elle est sous le vocable de Saint-Hilaire ; elle a 35 mètres 40 centimètres de long sur 8 mètres 75 centimètres de large ; la nef est divisée en six travées formées par des arcades plein-cintre reposant sur des pilastres plats avec corniche. A la naissance de la voûte règne une corniche en biseau soutenue par des modillons ou consoles sans ornements. Elle se termine par une abside carrée du XVème siècle orientée au sud-ouest. Une partie des fenêtres est en plein-cintre, l'autre est en ogive ; celles romanes ont en hauteur quatre fois leur largeur ; elles sont très étroites au dehors et évasées en dedans ; celles ogivales sont divisées par des meneaux à lobes contournés. Les voûtes de la nef sont en bois, celles du choeur et de l'abside sont en pierre et du XVème siècle. Au point de jonction de leurs arêtes est une rosace avec écusson."

"Il existe dans l'église plusieurs dalles avec des inscriptions tumulaires, mais les pieds qui les foulent depuis des siècles en ont rongé les lettres au point qu'elles sont illisibles."


"La porte primitive de l'église est romane est placée sur le côté latéral nord-ouest ; elle a deux archivoltes unies supportées par des colonnes avec chapiteaux sculptés représentant des feuillages."

"La porte actuelle est placée sur le même côté ; elle est ogivale, ornée de moulures et de clochetons."

"Au-dessus de l'ogive sont deux petites niches trilobées avec des statuettes de saintes en pierre.On descend quatre marches pour entrer dans l'église. Les murs du choeur, au-dessus duquel s'élève le clocher, sont soutenus par des contreforts plats, tandis que ceux de l'abside sont carrés, très saillants, et à trois retraits ; le clocher est carré, orné d'arcatures romanes dont lés pieds-droits reposent sur une corniche perlée, soutenue elle-même par des modillons dont plusieurs sont ornés de figures ; il est couvert par une toiture conique en tuiles plates."


D'après Brouillet, l'église est de deux époques bien distinctes :

  • "La nef, la porte primitive, quelques fenêtres, une portion du choeur et le clocher sont du XIIème siècle" (voir figures ci-dessous) ;
  • "La porte actuelle et la partie de la nef où elle est ouverte, plusieurs fenêtres, la voûte du choeur et l'abside sont du XVème siècle" ;

Détails de l'église de Savigné
Extrait de l'Indicateur archéologique de l'arrondissement de Civrai

Brouillet ajoute que "le cimetière de la commune, d'une grande antiquité, s'étendait fort loin au-delà du bourg ; on y remarque considérablement de sarcophages en pierre".

Sarcophages mérovingiens exposés par la municipalité

Mais ceci est une autre histoire.




Sources :
  • Indicateur archéologique de l'arrondissement de Civrai, Pierre-Amédée Brouillet, 1865

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire